Depuis Paris, vous pouvez facilement organiser des excursions d’une journée vers des sites tels que les plages du jour J en Normandie et la Tapisserie de Bayeux, qui raconte l’histoire de la bataille d’Hastings. Un autre jour, visitez le Mont-Saint-Michel, l’ancien monastère bénédictin. Prenez le train vers l’est jusqu’à Reims, la ville des couronnements, et visitez également les caves de Champagne. Prévoyez de passer une journée dans le jardin et la maison de Monet à Giverny et une autre journée à explorer le château de Fontainebleau.

Ce sont les passionnants voyages en train que nous avons faits lorsque, pendant trois semaines, un septembre, mon ami et moi avons loué un appartement de deux chambres à Paris. Nous avons loué par l’intermédiaire de Vrbo. Notre appartement se trouvait dans le 12e arrondissement, où l’on trouve des loyers plus raisonnables. La distance du centre de Paris n’est pas perceptible, car le métro est si rapide et pratique.

Nous avons cherché un appartement dans un pâté de maisons de la station de métro, avec une boulangerie, une pharmacie et un petit supermarché à proximité. Nous avons décidé de faire un voyage en train en dehors de la ville tous les trois ou quatre jours, et grâce à mes guides touristiques préférés, la série DK Eyewitness Travel, et aux recherches et réservations sur Internet, nous avons géré tout notre planning et nos réservations. Voici les cinq voyages en train depuis Paris que nous avons effectués.

1. Voyage en train 1 : de Paris à Bayeux et aux plages du jour J

Les sommets de notre liste de visites obligatoires étaient Bayeux et les plages du jour J en Normandie. Nous avons choisi de découvrir les plages du jour J dans la petite ville d’Arromanches et avons combiné cela avec une visite à Bayeux. Le voyage de 140 miles jusqu’à Bayeux, au départ de Paris St-Lazare, dure environ 2,5 heures.

Votre première étape : la visite de la Tapisserie de Bayeux

C’est une tapisserie de 230 pieds de long qui raconte l’histoire de l’invasion de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, installée au Centre Guillaume-le-Conquérant -Tapisserie-de Bayeux. L’exposition comporte également un volet audiovisuel qui retrace les événements qui ont mené à la conquête normande au XIe siècle. La tapisserie est une œuvre d’art, un document historique et un exemple des premières techniques de filage.

Après cet arrêt, prenez un taxi jusqu’à Arromanches pour visiter les plages du jour J. La vue des panneaux de bienvenue et de remerciement aux alliés dans les vitrines est très émouvante. Aujourd’hui encore, il y a un sentiment de remerciement !

 

Le Musée du Jour J à Arromanches : un joyau caché.

Nous connaissons tous le débarquement du 6 juin 1944, mais l’histoire la moins connue est celle de l’ingénierie, de la science et de la construction du port artificiel.

Les préparatifs de l’opération Overlord ont commencé en janvier 1943. Le petit musée d’Arromanches décrit – à l’aide de maquettes de travail – comment l’opération a été planifiée. A partir de la Grande-Bretagne, les ingénieurs ont construit deux ports préfabriqués. Un convoi a effectué le voyage de 110 miles à travers l’Atlantique, au cours duquel un des préfabriqués a été détruit par une tempête. Le survivant, Mulberry B, a atteint Arromanches. Certains de ses restes sont encore visibles dans le port.

Puis sont venus les défis de surmonter les marées changeantes. Dans cette zone, les marées peuvent atteindre jusqu’à 24 pieds. Pour éviter les interruptions de déchargement dues aux marées basses, les ingénieurs britanniques ont conçu des têtes de quai de 90 pieds, pesant chacune 40 tonnes, et les ont ensuite ancrées au fond de la mer. En 1944, c’est une nouvelle innovation. Aujourd’hui, le système est largement utilisé par les marinas et les plateformes de forage en mer.

Deux autres expositions décrivent la jetée centrale et les chaussées flottantes avec des véhicules transportant du matériel. Il s’agit des DUKW, les fameux véhicules amphibies qui ont joué un rôle essentiel dans l’opération.

Le musée comporte également une section qui rend hommage à tous les alliés : La Grande-Bretagne, les États-Unis, le Canada, la Pologne, les Pays-Bas, la Tchécoslovaquie, la Belgique et la Norvège.

Autres endroits

De là, on peut visiter le cimetière et le mémorial américain de Normandie pour leur rendre hommage. Ici reposent les restes de 9 400 personnes qui sont mortes, la plupart lors du débarquement du jour J. Les Murs des disparus comptent 1 600 noms supplémentaires. La distance d’Arromanches est d’environ 15 miles, et les taxis sont pratiques. Une fois l’excursion terminée, vous prendrez un taxi pour retourner à Bayeux, puis le train pour Paris.

Conseils de pro

Achetez un abonnement ferroviaire français. Voici le lien. Apportez un petit sac pour la nuit pour les voyages en train. De délicieux sandwiches sont disponibles dans les kiosques du métro.

Pour en savoir plus sur Bayeux, consultez la rubrique Comment passer une journée à Bayeux, en France. Vous pouvez également consulter notre contenu sur la Normandie : 9 choses à savoir avant de visiter Omaha Beach, en Normandie, et un récit personnel de ce qu’un autre écrivain a appris sur les plages du jour J.

 

 

2. Voyage en train 2 : de Paris au Mont-Saint-Michel

Situé à environ 176 miles au sud-ouest de Paris, le trajet jusqu’au Mont-Saint-Michel dure près de quatre heures. Prenez le train à la Gare de Lyon.

Le premier aperçu du Mont-Saint-Michel vous coupe le souffle ! La silhouette du monastère médiéval situé en hauteur sur l’île, entouré d’eau, est un spectacle à ne pas manquer ! Parmi les espaces culturels les plus visités de France, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une chaussée relie désormais le continent à l’île.

Situé stratégiquement à l’embouchure du Couesnon, à la frontière de la Normandie et de la Bretagne, le Mont-Saint-Michel était un centre d’apprentissage réputé. L’abbaye a servi de monastère bénédictin puis, à l’époque de Louis XI, de prison politique. L’abbaye est composée de trois niveaux et de nombreuses marches. Le niveau supérieur est celui où les moines vivaient dans leur monde d’église, de cloître et de réfectoire. Le deuxième niveau est celui où l’abbé recevait les invités d’honneur. Le niveau inférieur était réservé aux soldats et aux pèlerins. Aujourd’hui, une petite communauté monastique perpétue les traditions des bénédictins. Des visites guidées sont disponibles.

Nous avons passé la nuit sur le Mont – une expérience que je recommande vivement. La nuit a un charme unique, le site étant tout illuminé et la foule moins nombreuse. Prenez le temps de flâner dans les anciennes rues pavées et de dîner dans l’un des restaurants extérieurs.

 

3. Voyage en train 3 : de Paris à Giverny

Située à environ 80 km de Paris, dans la petite ville de Giverny, la maison et le jardin du peintre impressionniste Monet sont un délice à visiter.

Vous pouvez prendre le train à la gare de Paris Saint Lazare. La maison de Monet se trouve à quelques pas de la gare, ou vous pouvez prendre un taxi qui vous attend.

Monet a vécu ici pendant 43 ans, de 1883 à sa mort en 1926. La maison a trois entrées :

  • L’entrée de gauche est l’appartement de Monet
  • La porte du milieu est l’entrée principale
  • L’entrée à droite mène à la cuisine

Les meubles et objets sont restaurés pour refléter la manière dont Monet a décoré sa maison. Arrêtez-vous dans le salon bleu pour admirer les boiseries japonaises que Monet a collectionnées pendant plus de 50 ans. Entrez dans la salle à manger jaune vif. Monet n’aimait pas le style victorien sombre et lourd de l’époque. Montez à l’étage pour rejoindre les chambres. La chambre de Monet a trois grandes fenêtres qui mettent en valeur les magnifiques jardins en contrebas. Dans toute la maison, profitez des reproductions de ses œuvres. Les originaux sont conservés au musée Marmottan Monet à Paris.

Profitez de quelques heures de promenade dans les jardins et admirez les nénuphars et la réplique du pont japonais rendue célèbre par ses peintures. Des visites guidées sont disponibles.

4. Voyage en train 4 : de Paris à Reims et Epernay

Notre quatrième voyage passionnant en train depuis Paris a combiné la ville de Reims et les caves à champagne d’Epernay. Partant de la gare de l’Est, nous avons pris le train à grande vitesse, et sommes arrivés à Reims environ 45 minutes plus tard.

Reims

Elle est connue comme « la ville des couronnements » car 25 rois français y ont été couronnés. C’est dans cet esprit que nous nous dirigeons vers la cathédrale Notre-Dame.

Nous faisons une pause à l’extérieur pour admirer les 2 300 figurines sculptées qui ornent le bâtiment. À l’intérieur, visitez la Galerie des Rois, la Grande Rosace, l’Ange souriant et la Fenêtre de Chagall. Cherchez la plaque commémorant la réconciliation franco-allemande après la Première Guerre mondiale et la plaque sur le mur commémorant les alliés de la Seconde Guerre mondiale. En 1996, le pape Jean-Paul II s’est rendu à la cathédrale pour célébrer le 1500e anniversaire du baptême du roi Clovis.

Champagne d’Epernay

De Reims, nous avons pris un taxi à environ 20 km d’Epernay et des caves à vin de Moet et Chandon. La visite d’une heure que nous y avons effectuée nous a permis de découvrir la production de champagne, de visiter les caves et, bien sûr, de déguster des bulles. Il est nécessaire de réserver à l’avance. Après la visite des caves, vous rentrez à Reims en taxi, puis vous revenez à Paris en train.

Conseil du pro : Ce train avait un wagon-restaurant, mais nous avons constaté que la plupart des trains n’en avaient pas. Alors, apportez des boissons et des snacks pour vous dépanner.

5. Voyage en train 5 : de Paris au château de Fontainebleau

L’un des plus grands palais royaux de France, le château de Fontainebleau, est situé à 34 miles au sud-est de Paris. Depuis la gare de Lyon, le trajet en train dure environ 40 minutes. Descendez à l’arrêt Fontainebleau-Avon. L’arrêt du train se trouve à environ 40 minutes à pied du château. Des taxis sont disponibles.

Préparez-vous à être émerveillé par la taille, l’architecture, les œuvres d’art, le décor, le luxe et l’histoire du palais. Les 1 500 chambres de Fontainebleau en font l’un des plus grands palais royaux français. Il a servi de résidence et de pavillon de chasse aux monarques français de Louis VII à Napoléon (du XIIe au XVIe siècle). Fontainebleau a commencé comme un château médiéval et le site s’est développé au fil des ans, notamment au XVIe siècle.

Les appartements ouverts à la visite comprennent les grands appartements du Souverain, les boudoirs de Marie-Antionette, l’appartement du Pape et les appartements de Napoléon. La galerie de François Ier est l’un des plus beaux exemples de décoration de la Renaissance en France. Des visites guidées sont proposées.

Autour du palais, 130 acres de jardins et de parcs à la française et des kilomètres de sentiers invitent les visiteurs à explorer la forêt de Fontainebleau.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Fontainebleau est une destination très prisée pour les sorties du week-end. Prenez le temps d’explorer la ville de Fontainebleau et profitez d’un déjeuner tardif avant votre retour en train à Paris.

 

Voir le BLOG